L'icône: représentation du monde transfiguré

Au même titre que la Parole, l'icône témoigne du Royaume et appelle l'homme à se transfigurer afin d'en goûter la Paix et la plénitude...


 

Dans un monde qui a tendance perdre la notion de sacré, on ne voit malheureusement de la vie spirituelle que son côté moral. Son essence profonde, son fond dogmatique, qui appelle l'homme à se transfigurer et réconcilier en lui-même la matière et le divin, semble trop souvent oublié ou méconnu.

 

L'intérêt grandissant pour l'icône en occident saura peut-être redonner du sens à notre vie, si tant est que nous ne la considérions pas uniquement comme objet d'art, mais pour ce qu'elle est, à savoir une théologie inspirée, présentée sous une forme visuelle.

L'icône est en effet pour l'Église orthodoxe, au même titre que la Parole, un langage exprimant ses dogmes et son enseignement. Léonide Ouspensky dit de l'icône que c'est « une expression de l’économie divine, résumée dans l’enseignement de l’Église orthodoxe : Dieu est devenu homme pour que l’homme devienne dieu. »

En effet il appartient à l'homme, créé à l'image de Dieu de devenir ce qu'il Est à savoir faire émerger le pur Je Suis en lui, autrement dit de transfigurer son humanité pour parvenir à la ressemblance de Dieu.

 

L'icône, loin de n'être qu'un objet de délectation esthétique, possède un sens théologique très profond. De même que l'art profane représente la réalité du monde sensible et émotionnel selon l'idée que s'en fait l'artiste, l'icône au service de l’Église, tend à représenter le monde transfiguré, la réalité du Royaume, qui n'est pas de ce monde. Elle nous donne à voir et à goûter à l'aide de formes, de couleurs et de symboles le monde transfiguré c'est-à-dire le monde sensible et émotionnel délivré de tout péché, entièrement ouvert, perméable et configuré au divin. Elle cherche donc à témoigner de l'au-delà du réel. C'est une fenêtre ouverte sur l'invisible qui nous invite à ouvrir notre regard, et notre conception du monde et dès lors de la vie, ainsi que du but ou du sens à donner à notre vie.

 

L'icône est un art de la « présence » qui nous introduit à la tranquille paix du coeur, « l'hésychia » chère aux Pères du désert. L’icône rayonne de la lumière divine, intercède pour nous dans nos lieux de vie et de culte et nous met en communion avec le monde céleste. Elle porte nos prières, et les prolonge. On pourrait dire qu'elle procède du ministère de l'ange par le fait qu'elle se veut messagère de l'invisible, prière d'intercession, témoin de l'unité retrouvée et louange…

 

Pont jeté entre les différentes traditions chrétiennes elle nous invite à un chemin d'ouverture et d'union avec soi, l'autre et le Tout-Autre.

 

 

« Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne dieu. »
« L'icône procède du ministère de l'ange: messagère de l'invisible, prière d'intercession, témoin l'unité retrouvée et louange…. »

elisha  cours stages peinture icônes et art sacré - © 2021 - atelier de la Theotokos  - elisha -  lausanne - suisse