Cheminer vers un art de l'attention

Le chemin, nous rappelle Heidegger, contrairement à la route n’a pas pour but premier de relier deux points, d’une manière exacte, géométrique et rapide…

 

Le chemin permet d’appréhender le territoire, à la vitesse du pas. Il suppose des surprises et des détours, des passages difficiles et des envolées joyeuses, des moments de contemplation solitaire et des instants de partage... Tour à tour dégagé ou enfoui, le chemin est tracé par ceux qui l’empruntent et non par le géomètre. Le chemin est humble, qui connaît l’étendue du territoire.

 

Cheminer vers un art de l'attention c'est prendre conscience que le présent est un présent, un don qui nous est fait. «On ne possède rien, jamais, - qu'un peu de temps.»  disait le poète Eugène Guillevic.

 

Etre attentif, cultiver l'art de la présence, c'est nous engager  corps, âme et esprit sur le chemin de la transformation, devenir «responsable» au sens littéral du terme: soit devenir capable de réponse. Un être qui vit en pleine conscience ne réagit pas aux situations, il y répond, car il vit chaque instant dans toute sa plénitude, sans a priori, de manière neuve et spontanée. Devenir présent à ce qui est, goûter chaque instant; c'est s'ouvrir à la dimension sacrée de chaque situation, et ressentir dans tout son être le sens et la beauté de la vie.

 

Il n'appartient qu'à nous de transformer notre regard afin que chaque instant soit une éternité de présence, de nous sentir en toute chose responsables. Commençons par nous sentir acteurs dans tous les petits gestes du quotidiens puisque quoi que nous fassions nous pouvons y mettre notre conscience... 

Cultiver sa conscience de faire, c’est prendre le temps de savourer et le plaisir de faire: «y mettre son cœur, de tout son corps»  - si je puis-dire - et remercier. Ainsi nous réalisons que tous les actes du quotidien nous servent à avancer sur le chemin de l'attention et de la présence.

 

C'est par notre regard bienveillant, par la mise en relation de notre être profond avec ce qui est, que nous rendons nos gestes quotidiens utiles à notre épanouissement. Cultiver sa conscience de faire, c’est augmenter sa présence comme Etre. La véritable spiritualité ne pourrait-elle pas se définir comme l'art de l'attention pleine et une, portée dans le vécu de l'Ici Maintenant? 

 

Un long et merveilleux chemin nous attend... alors: En marche! La Vie à soif de notre Présence!

 

 

Cheminer vers un art de l'attention c'est prendre conscience que le présent est un présent, un don qui nous est fait...
...que chaque instant soit une éternité de présence...
...La véritable spiritualité... un art de l'attention portée dans le vécu de l'Ici Maintenant...

elisha  cours stages peinture icônes et art sacré - © 2021 - atelier de la Theotokos  - elisha -  lausanne - suisse